Ricinus communis : tout savoir sur cette plante aux milles secrets

Vous aimez ? Alors partagez ...Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+
Notez ce contenu

A1rEr0frxOL._SL1500_

Dernièrement, on ne fait que parler de l’huile de ricin sans pour autant prendre le temps de connaitre la plante. Après tout, cette huile végétale provient d’un végétal comme son nom l’indique. C’est pour valoriser au mieux cet arbuste que nous avons décidé de rédiger cet article. Amateurs et amatrices de produits cosmétiques de DIY pourront ainsi mieux connaitre l’origine du castor oil qu’ils utilisent au quotidien.

 Le ricin : un arbuste intéressant !

La plante qui est à l’origine de l’huile de ricin est un magnifique arbuste avec un feuillage intéressant qu’on appelle le « ricin ». Cette plante se démarque avant tout par son originalité au niveau esthétique. Notons que le genre « ricinus » n’est composé que d’un seul arbuste. Il est donc impossible de se tromper.

Notons que cette plante est originaire du Nord Est d’Afrique et d’Asie. Dans son état naturel, elle pousse généralement en friches ou sur les pentes rocailleuses. Il n’est pas rare d’en trouver sur les bordures des routes également. Seulement, en plantation, il est important de ne planter le ricin que dans des régions où il ne gèle que très rarement. Dans les meilleures conditions, l’arbuste peut atteindre jusqu’à plus de 3 mètres de hauteur.

On peut reconnaitre la plante par ses feuilles particulièrement décoratives qui peuvent même arborer une teinte pourprée. Les petites feuilles en épis de la plante viennent souvent avec des capsules rouges où l’on retrouve les fameuses graines de ricin.

La culture de la plante

Vous le savez surement, mais les plantes qui ne sont pas originaires d’un pays doivent être plantées avec une attention toute particulière. Qu’en est-il du ricin ?

Déjà, pour la France, il faut savoir que seul le Sud de la France possède ce qu’il faut pour sa culture en tant que plante vivace. Pour les autres régions, elle est plantée en annuelle, c’est-à-dire, qu’elle est arrachée en automne.

Dans la démarche, il suffit d’installer l’arbuste de ricin dans une zone bien abritée en plein soleil. Le sol doit être très drainé et riche pour que la plante se développe. Si vous songez à une zone avec beaucoup de vents, alors mettre un tuteur est indispensable. Il suffit, par la suite, d’arroser la plante deux fois par semaine au moins pour que sa croissance se fasse sans encombre.

Pour la période d’hiver, laissez la nature suivre son cours. Si la plante perd ses feuilles, vous pourrez la tailler de manière drastique. Ne vous en faites pas, au printemps, elle reprendra vite fait du volume.

Sinon, vous pourrez également planter la plante en pot. Ce qui est une alternative intéressante étant donné que vous pourrez la rentrer quand vous le désirez. Le plus important étant de toujours mettre la plante en pleine lumière.

La plante est toxique et non l’huile !

Nous profitons de la fin de cet article sur la plante afin de la comparer avec l’huile. Beaucoup connaissent déjà l’huile de ricin ou huile de carapate ainsi que ses nombreux bienfaits. Des bienfaits qu’elle ne partage pas avec l’arbuste.

Pour être clair : toutes les parties de la plante sont toxiques ! Il faudra donc faire très attention surtout avec les enfants. Heureusement, cette toxicité n’est pas du tout un point commun avec l’huile. Cette dernière est inoffensive et offre de nombreux avantages mêmes.

Notons que l’huile de ricin a été travaillée de manière spécifique. On parle notamment de la pression à froid. Ainsi, l’huile garde tous les bienfaits sans les inconvénients des graines de ricin.

Vous aimez ? Alors partagez ...Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Nath

Propriétaire de ce guide. Grande amatrice et utilisatrice de l'huile de Ricin et des produits de beauté naturels en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *